68 - Un fusil à deux coups

Samedi 22 juillet 2017, il sera mis en vente un « fusil de chasse à percussion centrale à canons juxtaposés, calibre 16, platines richement décorées de feuillages et d’animaux »… Tout un programme !

 

 

La vente se déroule à Tours à l’Hôtel des ventes Giraudeau. L’estimation ? 80/120 €

Cette arme est signée « Vannier à Orléans ». Petit retour en arrière… Il y a le père et le fils (mais pas de Saint-Esprit dans cette affaire). Le père, Isidore, est né en 1825, il épouse Rosalie Piédallu en 1853. Dans les années 1860, on le trouve installé dans le bas de la rue Bannier au n°33 (immeuble disparu en 1940). Il décède e, 1876, sa veuve prend le relais, puis vient le fils Georges Louis, né en 1859 et marié en 1884 avec Caroline Maria Vidier. Lequel Georges Louis décède en 1894. Fin de la saga Vannier. 

 

Ce qui nous donne une fourchette d’une trentaine d’années pour dater ce fusil, mais… plutôt à l’époque du fils.

Pistolet mis en vente le 26 mars 2016 à Sarzana en Italie. Signé "Vannier Orléans"

Écrire commentaire

Commentaires : 0