Tic-tac... Tic-tac...

Aujourd'hui 27 octobre 2016 sera mis en vente aux enchères par Philocal, le contenu d’une maison de Neuville-aux-Bois (45), parmi les lots un « mouvement d'horloge comtoise en laiton estampé figurant la Sainte Famille cadran émaillé à chiffres romains avec trois poids et sa manivelle. H. 39 cm L. 25 cm P. 14 cm », estimé 20/50 €.

 

Il est signé DUFOUR à Orléans…

 

 

Un horloger nommé DUFOUR ? Non… Des horlogers ! une famille d’horlogers !

Tout commence avec le patriarche, Louis DUFOUR, né vers 1762 à Bou (45) et décédé à Orléans en 1837. Il était installé au n°22 rue de l’Ormerie. Le rue de l’Ormerie ? L’ancienne portion de la rue de Bourgogne comprise entre les rues des Pastoureaux et de l’Empereur et les rues Parisie et de la Poterne. Ce n°22 rue de l’Ormerie deviendra le n°246 de la rue de Bourgogne et est occupé aujourd’hui par un fast food. Autrefois le temps s’égrenait, aujourd’hui c’est… Plus rapide !

 

 

Après Louis vient son fils Louis Hippolyte Joseph (1803-1863), puis le petit-fils Louis Hippolyte Adrien (1864-?).

Le 13 octobre 2012, l’étude Binoche-de Maredsous avait mis en vente sous le n°214 une « petite pendule en bronze doré et patiné, le cadran signé de DUFOUR à Orléans surmonté d’un gentilhomme et son chien (manque). Epoque Romantique. H : 33 cm. Son socle et son globe. Etat de marche. 200/300 € ».

Écrire commentaire

Commentaires : 0