37 - Juste un grain de sable...

Déchargement du sable quai du Fort Alleaume. Passage d'un train sur le pont de chemin de fer dit de Vierzon.

On le sait, le problème majeur de la Loire, c’est l’ensablement. Au début du XIXème siècle, les négociants signent une pétition afin que des travaux soient entrepris pour le désensablement du port. 

 

Des aménagement sont réalisés, le redressement du quai du fort Alleaume au niveau de la Motte Sanguin ainsi que le prolongement du duit. L’étranglement du fleuve ainsi créé est supposé avoir un effet chasse-d’eau… Sauf que, force est de constater qu’entre la théorie et la pratique il y a… un banc de sable ! La digue submersible focalise alors la colère des usagers de la Loire.

 

La solution la plus efficace semble être le dragage. Le sable de Loire ainsi tiré trouve de multiples utilisations, principalement dans les ouvrages de construction, les remblaiements et les pavages, mais aussi comme filtre des eaux de la Seine et de la Marne…

Tableau de Georges François Souillet (1861-1947) acquis par l’Etat lors du salon de 1894, les « tireurs de sable sur la Loire » (Musée des Beaux-arts de Tours).

Déchargement du sable quai du Châtelet. Passage du tramway sur le pont Royal (qui n'était pas encore George V)

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Martine (jeudi, 03 mars 2016 13:05)

    Le pont est toujours << royal >> pour les orléanais!! & tant mieux pour le fleuve royal!!