36 - A croquer...

Avenue Dauphine au n°18, vous y trouverez une jolie maison bourgeoise datant du XIXème… En même temps, avenue Dauphine, on trouve plus facilement un petit hôtel particulier qu’une cabane de jardin sur l’avenue…

 

Juste à côté, le bâtiment numéroté 16 Bis est une greffe réalisée en 1932, « un grand hall à voiture et atelier », qui deviendra le « Garage Dauphine », lequel sera occupé par l’armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale.

En 1910, Eugène NIOCHE-LEPAGE, un pâtissier marchand grossiste, loue au « fond à gauche » le rez-de-chaussée et le 1er étage d’un bâtiment pour installer une fabrique de biscuits (bâtiment que je ne pense pas être celui sur rue, quoique…) En avril et juillet de l’année précédente, il avait déposé deux marques :

« Le Dauphin » et « L’Eclair ».

En 1917, Eugène NIOCHE-LEPAGE se porte acquéreur du n°28 de la rue du Coq Saint-Marceau où il transfère son atelier. En 1919, il y construit de nouveaux bâtiments, avant de céder son affaire en 1921. Au même endroit en 1930, on trouve les « Tanneries du Loiret ».

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Martine (mercredi, 24 février 2016 09:51)

    Des oliviers dans le quartier des rosiers.

    Bravo pour votre site plein d'humour & merci aux seins du Martroi de me l'avoir fait découvrir!!!!!