23 - Jeanne... A tableuuuh !!!

1846, « Le journal du Loiret » nous parle d’un « Restaurant Jeanne d’Arc » au 1er étage du n°26 de la rue… Jeanne d’Arc bien sûr !

 

 

1864, c’est au n°5 de la place du Martroi que l’on trouve un autre « Restaurant Jeanne d’Arc », tenu par Marie Edouard RIGAULT-LEROY, qui se verra qualifié de « Vatel Orléanais ». Originaire de Jargeau, ce restaurateur-traiteur propose en fin d’année un dépôt d’huitres d’Aquitaine et Armoricaines. 

Menu du 22 mai 1868

Valeur sûre de la gastronomie locale, il est le maître d’oeuvre de tous les grands diner. Ainsi en 1896, pour le 2ème congrès de la navigation de Loire, il organise un repas de 200 couverts à la salle de l’Institut, dont voici le menu :

Potages

Bisque et Saint-Germain

Hors-d’oeuvre

Melon glacé et petites croustade à la Moscovite

Relevé

Saumon de Loire à la Nantua

Entrées

Filet de boeuf à la Monglas

Canneton de Rouen à la Périgueux

Timbale Jeanne d’Arc

Chaufroi d’ortolans à la Lucullus

Rôts

Dindonneau truffé

Salade de laitue

Pâté de foie gras de Nancy à la gelée

Ecrevisses des Mauves

Légumes

Haricots verts à la française et flageolets à la crème

Entremets

Glaces Ménélik et Montreuil, pièce allégorique, gâteau amiral et Chambord

Desserts

Fruits, petits fours, cafés, fine champagne et liqueurs

Vins

Saint-Jean-de-Braye en carafe

Madère

Bourgueil Clos de la Grille

Bordeaux Château-Léoville 1878

Romanée Saint-Vivent 1885

Champagne Moët Verzenay


Il cède son affaire à Maxime et Albert JANVIER, deux frères originaires de Clery, qui feront construire le bel immeuble Art Nouveau que nous connaissons. L’ouverture de ce troisième « Restaurant Jeanne d’Arc » se fit le samedi 5 mai 1907.

L'emplacement du "Restaurant Jeanne d'Arc" avant sa construction. En violet, le vide laissé par une maison abattue du fait de l'alignement, et en rouge celle qui sera détruite au profit du nouvel immeuble.

Le "Restaurant Jeanne d'Arc" est aujourd’hui remplacé par « le Grand Martroi ».

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Heude (dimanche, 15 novembre 2015 20:18)

    Cher Eric,

    Merci de ces clins d’œil historiques toujours aussi intéressants.
    Amicalement
    Bernard